Aller à la barre d’outils

Policiers et politiciens entonnent en coeur une ode à la répression…

Policiers et politiciens entonnent en coeur une ode à la répression…

répression

A la suite de l’actuelle tapage médiatique sur les événements qui ont eu lieu à la Bourse et Place de la Monnaie à Bruxelles, dont les interventions musclées de la plus grande milice armée du monde ont été les déclencheurs, les appels à plus de répression pleuvent.

Policier.e.s et politicien.e.s marchent une fois de plus pour un monde toujours plus fliqués, plus contrôlé et pour transformer la ville en grande prison à ciel ouvert.

La N-VA a notamment réclamé une interdiction de rassemblement « au moins pour la semaine prochaine »  et « surtout dans les zones précaires ». On sent bien la haine anti-pauvres commune à la police et aux politicien.e.s…  Forcément à toujours contrôler, réprimer, pondre des lois, participer à la gentrification des quartiers populaires, haïr leurs habitant.e.s, on finit par se prendre un retour de bâton…

Quand à l’interdiction de rassemblement, il suffit de voir comment presque toute les manifs non-autorisées sont tuées dans l’oeuf pour se rendre compte qu’elle est déjà d’application dans cette ville.

Politicien.e.s de tout bord ressortent les sempiternelles « manques d’effectifs » dans ce qui est une des villes les plus fliquée d’Europe.

Francken restant dans ses habituels réflexes répressifs et racistes en profite pour réclamer la création d’une cellule d’intervention rapide au sein de l’Office des étrangers.

Cela après avoir déjà annoncé une intensification des rafles dans les trains en faisant accompagner les contrôleur.euse.s par des agent.e.s de l’Office des étrangers…

Le Syndicat Policier SLFP (Berk) n’est pas n’ont plus en reste des appels à la matraque. En effet celleux-ci afirment que : «Les jeunes doivent à nouveau avoir peur de la police». Après la haine anti-pauvres, voilà qu’on sombre dans la haine anti-jeunes des pandores… Ça a le mérite d’être clair au moins. Si vous êtes jeunes, méfiez-vous vous êtes déjà suspect.e aux yeux des flics…

Leurs propositions? Une police « VIP » dont le but affichés serait de littéralement harceler les jeunes connu.e.s de leurs services (sic) ainsi qu’un appel à une circulaire de tolérance zéro envers les violences envers la police.

Cette même police qui passe son temps à traquer les sans-papiers, contrôler les pauvres, mutiler, réprimer les manifestations et tout.es celleux qui veulent vivre librement…

On ne le dira jamais assez: la police déteste tout le monde!

admin

admin

Laisser un commentaire