Aller à la barre d’outils

(Liège) La police censure!

(Liège) La police censure!

Vu sur la page FB entre-murs-entre-mondes

Justice pour Adil. La police tue

Aujourd’hui aux alentours de midi, 6 personnes se disant policiers mais sans aucun signe distinctif (sans numéro de matricule, sans uniforme et roulant à bord de différentes voitures banalisées) sont venues perturber notre confinement. Aucun d’entre eux ne s’est identifié personnellement. Le problème de ces messieurs : la banderole “Justice pour Adil, la police tue” que nous avions affichée la veille au soir. Ils citaient comme motif, tantôt un affichage calomnieux, tantôt un flagrant délit d’incitation à l’émeute et déclaraient que le commissaire leur avait donné l’ordre de saisir la banderole. Ils n’avaient pourtant aucun papier officiel avec eux. Ils demandaient qui était le responsable de cet endroit (autogestion cependant), qui avait peint la banderole et ils menaçaient de prendre toutes nos identités. Certains d’entre eux sont rentrés dans le centre d’à côté et ont longé les murs de notre jardin mais sans jamais tenter d’entrer, sans doute pour nous mettre la pression. Nous leur avons dit que nous allions retirer la banderole mais qu’on ne voyait aucune raison valable de la leur donner, ils continuaient d’insister en disant qu’ils avaient reçu l’ordre de la saisir. Après leur avoir dit une dernière fois que nous ne leur donnerions pas cette banderole, nous avons refermé la fenêtre à travers laquelle nous leur parlions et, quelques minutes plus tard, ils sont tous repartis.

Cet événement nous dit deux choses. D’une part, la police utilise l’intimidation en dehors de tout cadre légal afin d’empêcher l’expression d’une colère légitime. Aurait-elle peur ? Peur de cette grogne populaire qui fleurit chaque jour un peu plus malgré le confinement? Peur de notre situation géographique et de l’écho que notre message pourrait avoir dans Bressoux ? D’autre part, si la police se permet d’agir comme ça avec nous (collectif militant, majoritairement blanc et qui peut relativement facilement relayer ces intimidations) pour une simple petite banderole, que fait-elle subir, toute puissante durant ce confinement, aux populations qui ne partagent pas nos privilèges et qui subissent, bien plus encore que nous, la répression au quotidien ?

Ce récit est également à mettre en lien avec les violences policières qui ont eu lieu dimanche passé lors du Food not Bombs à la cafétéria collective kali. Il semble que le sentiment d’impunité des policièr.e.s liégeois.e.s monte en flèche en ces temps de confinement. S’iels pensent que nous allons nous laisser faire, c’est mal nous connaître…

#ilsneconfinerontpasnotrecolère
#gareàlarevanche
#justicepourAdil
#resteencolère

Veillons collectivement à nous tenir au courant des violences policières !

Le témoignage d’une personne arrêtée dimanche: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1108007739579336&id=383308575382593&__tn__=K-R

La réaction de cafétéria collective kali : https://www.facebook.com/notes/caf%C3%A9t%C3%A9ria-collective-kali/de-quoi-la-police-li%C3%A9geoise-a-t-elle-peur-de-la-solidarit%C3%A9-/1534683973374567/

La réaction de la ligue des droits humains Liège : https://www.facebook.com/ldhliege/posts/2732605287025921?__xts__%5B0%5D=68.ARCW6SrfSOKuwQdbI8LWmt6_grOwXtPPLxSD-STZbR_jWA9OGD7ft629gnVS-8cmDARVbghBwdMRmeAF3NNZmUbauvcfoHPrNTpmPv0dQRGbsk_d7FnAS29CrCf68mdxtDRwx4p-f37sH7l-NH7wQjYKg_Z6dnBd4QtQFIMilxHHbWo1svrHZDPvJ7fVokRd6S4moYeyeJk3EILCtEsbxLAx_jTX7lgTGPMh2c7HRsbv9slSlmFMHsAVIwwfQSW4edro1uh5YhlouUHrG-tqgupVqwFI3ToOchbZfARMXVTGAa00sE98j2IakqwDrQs6JvUlQb8j30mv6op4ZwYTrjQy3nYCJydHjTqsQtaaTjZnl9JejzzAEiYMtA8b-59pZU64UjrkP6bhpGywMPpR4lHZXNyEggEv8XKS0PwEkU5xXGbaNgSDD2GjBVPmV19mn1EIC5-uKSgnwEY4J-ov1DF_NkVZjkiqlurJbpRWvVCfREQXQkBoutTy&__tn__=K-R

L’événement Justice Pour Adil

Wallonie Lib

Un commentaire sur “(Liège) La police censure!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *