Face à la spéculation des terres : Réquisition!

La spéculation de la part des gros propriétaires de terres agricoles est phénomène courant et de plus en plus répandu en Wallonie qui prive et va priver de plus en plus d’agriculteurs et paysans de leur ressource principal, leur outil de travail : la terre.

Cette spéculation peut prendre des proportions effarantes comme l’illustre un exemple donné dans un article de la RTBF qui parle de terrain racheté par de gros propriétaire puis loué trois à quatre fois le prix normal sur le marché:

Partons d’un cas précis pour illustrer le phénomène : nous sommes à Meslin l’évêque, dans la région athoise, le propriétaire de 150 hectares de terres agricoles vient de décéder, les fermiers qui cultivent ces terres, neuf au total, proposent dès lors de les racheter pour la somme de 25.000€ l’hectare.

Insuffisant ! estiment les héritiers qui se tournent alors vers une société d’investissements basée à Courtrai, société elle-même active dans le monde agricole.

Selon Philippe Duvivier, président de la FUGEA l’une des principales fédérations d’agriculteurs, « cette société d’investissements parle maintenant d’un montant de 40.000€ par Hectare avec des conditions qui permettraient justement aux agriculteurs de louer les terres mais…à trois fois le prix du montant du fermage actuel« .

Face à ce genre d’agissement, nous ne pouvons bien évidement qu’encourager les occupations sans droit ni titre, la réquisition de la terre par ceux qui la travail ou veulent la travailler.

Des expériences agricoles collectives autogérés ont déjà eu lieu (Espagne 36,..) et ont encore lieu de nos jours ( dans des communautés autogérés, dans des zones en luttes,…).

Face à la spéculation : Réquisition et collectivisation!

 

admin

admin

Laisser un commentaire