Aller à la barre d’outils

Charleroi fait la guerre aux pauvres: nouveau réglement anti-mendicité.

CHARLEROI – Le conseil communal carolo a adopté lundi soir le nouveau règlement mendicité. Ecolo et le PTB + dans l’opposition ont voté contre les nouvelles dispositions qui imposeront aux mendiants de circuler au fil de la semaine entre les différentes localités carolos.

Sofie Merckx, la mandataire du PTB, a dénoncé le nouveau règlement. Le caractère inapplicable du texte ne fait pas de doutes d’après elle. Après avoir interdit aux gens de nourrir les pigeons, «va-t-on les punir de donner une pièce aux mendiants», s’est interrogée l’élue.

Xavier Desgain, mandataire Ecolo a quant à lui fustigé les politiques sociales mises en place à Charleroi. La majorité se livre à une chasse aux pauvres, selon lui, pour les exclure du centre-ville. Or, elle devrait faire, vu les conditions actuelles, de la pauvreté sa priorité numéro 1, a affirmé l’élu Ecolo.

Paul Magnette, le bourgmestre socialiste, a rappelé pour sa part les raisons du nouveau règlement: réduire les problèmes de cohabitation dans certains quartiers et favoriser l’émancipation des «mancheurs», obligés selon lui désormais de se déplacer entre les différentes localités.

Source : lavenir.net

Le nouveau règlement anti-mendicité (disons les choses telles qu’elles sont…) imposera aux mendiants d’aller dans certains quartiers, en fonction du jour, pour faire la manche. Le mendiant peut même se voir saisir sa manche s’il enfreint ce règlement.. Bref un mendiant se trouvant au mauvais endroit se fera prendre, généralement le peu qu’il a pour survivre.. C’est lui enlever le pain de la bouche comme on dit.

« Paul Magnette, le bourgmestre socialiste, a rappelé pour sa part les raisons du nouveau règlement: réduire les problèmes de cohabitations dans certains quartiers et favoriser l’émancipation des «mancheurs»…  » Favoriser l’émancipation des mancheurs? C’est bizarre mais je ne vois pas en quoi les forcer à faire de long trajets à pied ou en fraudant les transports en commun (compliqué pour un sdf de payer la TEC tout les jours pour aller faire la manche…) les émanciperaient. Je ne vois pas non plus le côté émancipateur d’être persona non grata dans certains quartiers certains jours ni dans le fait, d’entasser la misère chaque jour dans un quartier..

Ce règlement est une attaque de plus contre les plus pauvres et n’a qu’un seul but réel : chasser les pauvres du centre-ville pour y attirer les commerçants, les touristes, les classes moyennes supérieurs, les artistes bobos, bref faire venir ceux qui ont la thune et pour ce faire, jeter plus loin ceux qui n’en n’ont pas…

Il ne vise pas à aider les mendiants de quelques manières que se soit, ni d’atténué cette misère. Non, non, non, ce réglement est juste pour rendre la misère moins visible, donné une meilleur image de la ville auprès des friqués…

Certains habitants de Charleroi se plaignaient dans une pétition de «la manière dont nous, citoyens carolos, avons été désignés comme les demandeurs de la «désédentarisation» des «mendiants». Qui donc a été consulté ? Qui s’est prononcé ? Nous avons, par ces termes, l’impression d’avoir été instrumentalisés».  Très bien mais n’avez-vous pas l’impression que c’est toujours le cas?  Que les politiciens de quelques partis que ce soit et à quelque niveau que ce soit (communal, régional, fédéral, européen) ne nous consultent jamais? Et que même dans les rares (très très très rare) cas où ils nous consultent, il s’agit soit de sujets d’intérêts très mineurs, soit ils consultent mais quand sa ne leurs plait pas, ils font quand même ce qu’ils veulent ( un bel exemple fut la constitution européenne..). Sur quels règlements, quelles loi avez-vous donc déjà été consulté? Avez-vous déjà une seule fois  eu un mot à dire dans les décisions prises par les politiciens que ce soit une loi, un grand projet ou même un budget? Pensez- vous que parce que ce système , où l’on a l’immense privilège de pouvoir choisir son maitre, s’autoproclame démocrate, que pour autant c’est le peuple qui décide?

 

LA RUE EST A NOUS, PAS AUX POLITICIENS!

 

 

wlibertaire

wlibertaire

Laisser un commentaire