Aller à la barre d’outils

Bref retour sur un 1er mai révolutionnaire et combatif

Bref retour sur un 1er mai révolutionnaire et combatif

Ce 1er Mai s’est déroulé une manifestation à l’appel de l’Alliance du 1er mai révolutionnaire à Bruxelles. Près de 800 personnes s’était rassemblé au Parvis de Saint-Gilles. Un nombre inhabituel pour ce genre de manifestation à Bruxelles. C’est plus du double de participant.e.s que l’année précédente.

Le cortège était plutôt hétéroclites et comprenait des anarchistes, des communistes, des féministes ainsi que de nombreu.x.ses gilets jaunes.

L’ambiance général était énergique et combative. Au départ il y avait énormément de flics en civils aux alentours. Peu à peu, au fur et à mesure que la manif devenait plus combatives, iels se sont quelque peu écarté, sans doute pas très à l’aise dans cet ambiance.

Des tags et dégradations de symboles capitalistes se sont déroulés au long de la manif.

Le PS et l’ONEM en ont eu pour le frais. Cela reste bien peu de chose comparé à la violence de leurs politiques antisociales. Des panneaux électoraux ont également été arraché démontrant bien que le cortège ne croit pas à cette mascarade électoral et préfère de loin l’action directe.

Autre fait rare, pour Bruxelles, la répression ne fût pas de la partie malgré les dégradations. Il n’y eut aucune arrestation. Difficile de savoir pour quels raisons ces flics d’habitude si prompt à réagir au moindre tag n’ont rien fait ce jour là. Peut-être par désescalade pour éviter les affrontements avec un cortège nombreux et déterminé? Peut-être également pour éviter de faire parler? Au vu de la très faible couverture médiatique, cela ne semble pas dénué de sens. Pour les médias, les politicien.ne.s et même les syndicats (mais espérons pas pour tou.te.s leurs militant.e.s), le 1er mai c’est une fête. Pire encore, c’est la fête du Travail, la fête de l’oppression capitaliste. Iels occultent les origines révolutionnaire de cette journée, qui était avant tout une journée de lutte! Le 1er mai de la FGTB, fait du mal à voir, la place rouppe filtrée par des contrôles policier, transformée en fan zone/ festival du pain-saucisse. On est bien loin des origines de cette journée…

Wallonie Lib

Wallonie Lib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *