Bpost casse la grève à coup d’intérimaire…

Bpost a recruté 43 intérimaires pour remplacer des grévistes du centre de tri de Charleroi X.

Les grévistes avaient installé un piquet de grève non-bloquant et étaient menacés d’une astreinte de 500€ en cas de blocage…

Les bureaux de postes de Soignies et Ath sont parti en grève par solidarité!

Cette technique d’employé de la main-d’œuvre jetable pour contrer une grève est aussi vieille que la grève elle-même.

Cela montre bien que seul des blocages (ou des sabotages) peuvent réellement stopper la production. Y compris si ces blocages sont rendu illégaux (en raison de leur efficacité justement). Protester en restant bien dans les clous ne mène à rien…

admin

admin

Laisser un commentaire