Aller à la barre d’outils

Action publique éteinte contre les promoteurs de Snow Games

PÉRUWELZ – Cette affaire tient en haleine la ville de Lessines depuis 2005: l’action publique introduite contre les promoteurs du projet Snow Games est éteinte.

L’action publique introduite contre les promoteurs du projet Snow Games, un projet de construction du plus grand centre de ski indoor d’Europe évalué à plus de 100 millions d’euros, est éteinte. Le tribunal correctionnel de Tournai a rendu son jugement jeudi dans cette affaire qui tient en haleine la ville de Lessines depuis 2005.

Il était reproché aux promoteurs, soit cinq personnes morales et quatre personnes physiques, d’avoir contrevenu au décret du 27 juin 1996 relatif aux déchets en remblayant le site de la carrière Notté avec des déchets non triés, pour avoir exploité un établissement de classe 2 sans permis d’environnement et pour avoir omis de respecter les conditions générales du permis unique concernant la gestion d’un centre de tri.

Ce projet a fait l’objet de plusieurs recours devant le conseil d’Etat lancés par des riverains et le chantier a plusieurs fois été arrêté à la demande de l’Unité de la répression des pollutions (URP) qui avait constaté la présence de déchets interdits sur le site de l’ancienne carrière Notté à Lessines.

Le tribunal a estimé, en se basant sur les articles 160 et suivants du code wallon de l’environnement, que le délai de 60 jours qui suit la première infraction pour citer les promoteurs en justice avait été largement dépassé. C’est d’ailleurs ce qu’avait plaidé la défense. De plus, le tribunal a estimé que la voie administrative devait être privilégiée par rapport aux poursuites pénales. La Région wallonne avait d’ailleurs déjà infligé une amende.

Le 19 novembre 2012, la ville de Lessines, qui soutient ce projet créateur d’une centaine d’emplois sur le site de la carrière Notté, avait renouvelé le permis unique octroyé à la SA Snow Games en 2005.

Vu sur lavenir.net

Ce projet montre , une fois de plus, le visage de destructeur du capitalisme; prêt à anéantir la faune et le flore qui s’est bien développé  dans cette carrière pour rapporter du fric à des industriels véreux (n’espérez pas trop, lessinois(e)s, que vos conditions de vies réels s’améliorent. Au mieux quelques uns pourront espérer se faire exploiter contre un salaire de misère..).

Nous voyons aussi qu’il ne faut pas compter sur les pouvoirs publiques et la « justice » pour protéger cette carrière.

wlibertaire

wlibertaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *