Archives pour l'étiquette Chasse aux pauvres

La délation remise au goût du jour contre la « fraude sociale »

A partir d’octobre un point de contact sera ouvert sur internet pour permettre aux citoyens-zélés-délateurs de dénoncer en toute quiétude et s’ils le souhaitent de manière anonymes (il faudra entrer une identité mais il sera tout à fait possible d’en mettre une fausse) des « fraudes sociales ».

On peut facilement imaginer que ce point de contact servira souvent à des règlements de comptes entre voisins et autre joyeusetés. Encore une fois ce sont les pauvres qui sont visés.

Encore une fois l’état va participer à installer un climat de méfiance dans la population (tout comme avec les « partenariats locaux de prévention » où des citoyens-délateurs peuvent déjà épier et dénoncer leurs voisins…).

Diviser pour mieux régner et transformer une partie de la population en auxiliaire de la police et/ou de l’ONEM. Voilà où on en est!

Share Button

Nouvelles mesures de chasse aux pauvres: contrôle domiciliaire des chômeurs et proposition de loi anti-squat

La politique  actuel de chasse aux pauvres continue son bout de chemin avec 2 nouvelles mesures.

La première est le rétablissement des contrôle à l’improviste des domiciles des chômeurs pour « lutter contre la fraude sociale ». Bien entendu comme toujours les plus précaires sont stigmatisés, montrés du doigt alors que bien souvent ils peinent à survivre dignement. Les riches fraudeurs en col blanc (qui dinent à la même table que nos dirigeants ) qui détourne des millions ne se voient évidement pas touchés par des mesures aussi intrusives et irrespectueuses de la vie privé.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement essaye d’imposer une telle mesure, celle-ci avait déjà été appliqué de façon très agressives dans les années 90. Le nombre de brosses à dent était compté, les armoires et affaires personnels était retourné et parfois même la température du lit était contrôlé pour voir si une autre personne n’avait pas dormi là…

Mais grâce à de nombreuses initiatives et la lutte de collectifs de chômeurs cette loi avait été abrogé. Parmis ces initiatives on peut noter celle d’un collectif qui s’était barricadé une nuit entière dans l’onem de Liège suite à une manifestation en mai 99.

La deuxième mesure quant à elle consiste en une proposition de loi déposé par le CD&V et le Vlaams Belang (à une quinzaine de jours d’intervalle) qui vise à criminaliser le squat. Si cette proposition honteuse passe, les occupants risqueront de 2 semaines à 2 ans de prisons pour simplement avoir utilisé un bâtiment abandonné pour se loger… Rappelons tout de même qu’en Wallonie comme à Bruxelles, il y a plus de logements vides que de SDF.

Hier comme aujourd’hui, seul la lutte pourra faire reculer le gouvernement!

Share Button

La ville de Mons veut expulser un terrain occupé depuis 30 ans…

Le clos des Hirondelles est un terrain occupé par près d’une vingtaine de familles à Ghlin (près de Mons) et cela depuis bientôt 30 ans. La ville avait même signé une convention d’occupation précaire et certaines de ces familles sont domiciliées sur place et payent un loyer.

Mais désormais la ville veut expulser le camp. 26 assignations à comparaitre devant le juge de paix le 6 novembre ont été envoyé aux habitants.

La Ville de Mons, qui avait déjà déclaré la chasse aux marginaux  dans son centre-ville, continue sur sa lancée en demandant l’expulsion du terrain sous… huit jours… Tout en laissant (selon l’avocat des familles) près de treizes familles sans aucune perspective de relogement.

Il ne fait aucun doute qu’une fois de plus la ville veut cacher la misère et se donner une bonne image de ville « propre » à l’approche de Mons 2015…

Share Button