Archives pour la catégorie Uncategorized

Proposer vos articles!

Il est désormais possible de proposer des articles sur Wallonie Libertaire. Ceux-ci seront soumis à modération (pour éviter le spam/troll) et leur publication peut parfois donc prendre plusieurs jours…

Share Button

Belgique : premier bilan de la grève générale du 15 décembre

Belgique : premier bilan de la grève générale du 15 décembre.

Article de la CNT 59.

Ce lundi 15 décembre 2014, la Belgique a connu l’une des grèves générales les plus importantes de son histoire. Depuis plusieurs semaines, la pression montait sur le gouvernement de droite dirigé par le libéral Charles Michel. Aujourd’hui, dans tout le pays, l’activité économique a été quasiment arrêtée. Des piquets de grève un peu partout, des barrages routiers et des blocages de zones commerciales & industrielles aux quatre coins du pays, les grands ports flamands fortement perturbés ou fermés à la circulation, les écoles et les crèches complètement fermées, des activités hospitalières réduites au minimum, les services de la poste et du ramassage des ordures paralysés, les programmes des radios publiques remplacés par de la musique (à l’exception des flashes d’info), aucun train, tramway et métro en Flandre et à Bruxelles, quelques rares bus en Wallonie, un espace aérien fermé sur l’ensemble du territoire, des magasins obligés de baisser leurs rideaux face à la pression des grévistes, des secteurs entiers de l’industrie, de la distribution et de l’administration tournant au ralenti ou totalement immobilisés… les travailleurs et travailleuses belges ont montré que ce sont eux/elles qui font tourner l’économie et que, uni.e.s et déterminé.e.s, ils/elles représentent une force considérable.

Bien sûr, ce n’est pas la révolution sociale à laquelle nous aspirons. Mais le fait d’avoir programmé un plan de lutte sur la durée avec des rendez-vous connus à l’avance (cf. notre article précédent) et la radicalité des actions menées lors de ces différents rendez-vous montrent que, s’il s’en donne les moyens, le mouvement syndical possède les armes susceptibles de faire plier gouvernement(s) et patronat. Un exemple à méditer, notamment en France où, depuis trop longtemps, certains syndicats endorment leurs adhérent.e.s et leurs sympathisant.e.s avec des journées de 24 heures sans lendemain et aux formes d’action mollassonnes.

Face à cette situation, Bart De Wever, le dirigeant du N-VA (parti nationaliste flamand) qui n’est pas membre du gouvernement fédéral mais qui est considéré comme le véritable homme fort de la coalition au pouvoir, a dénoncé une grève « politique ». Quant au patronat (frappé au porte-monnaie !), il a pleurniché sur le blocage des entreprises.

Au soir de cette journée mémorable, les syndicats belges continuent à dénoncer les projets du gouvernement fédéral qui, rappelons-le, vise à réaliser 11 milliards d’euros d’économies en 5 ans, refuse de revaloriser les salaires par rapport à l’inflation, prévoit de reculer l’âge légal de départ à la retraite de 65 à 67 ans à partir de 2030 et programme des coupes dans les services publics, les transports et la culture. Rendez-vous dès la rentrée de janvier 2015 où il est fort possible que de nouvelles actions syndicales soient mises en place !

 

Share Button

Nouveautés sur Wallonie Libertaire…

Quelques nouveautés sur Wallonie Libertaire!

Au programmes:

-L’ajout de carte sur la page des lieux autogérés

-Une nouvelle newsletter

Share Button

Des suggestions pour l’agenda…

 

Comme vous avez pu le constater il y a un agenda des différentes projections/débats/manifs/concerts alternatifs (pas d’évènements commerciaux et de préférence des concerts avec une connotation politique!) dans la région présent sur le côté de chaque page ainsi que sur la page agenda.

Si vous souhaitez suggérer une date n’hésiter pas à la faire sur le forum ou par mail à libertaire[at]wlibertaire.net !

 

Share Button

Acquis sociaux?

On entend parler tous les jours de ces fameux « acquis sociaux » qui pourtant sont de plus en plus menacés. Coupe dans le chômage, les pensions, la santé… Cela tendrait à montrer que ce que l’on tient pour acquis ne l’est peut-être pas tant que ça.

De notre point de vue, ces acquis ne sont que des miettes que les exploiteurs ont daigné accorder à ceux-là même qu’ils exploitent dans le seul but de calmer le jeu, affaiblir des mouvements sociaux devenu trop important à leurs yeux et minimiser les risques de révolte. Bref un peu de mie pour faire taire ceux qui voulaient du pain. Néanmoins, ceux-ci ont toujours été obtenu suite à des luttes et conflits sociaux important et  nous pensons que la lutte reste le seul moyen de ne pas se faire enlever de la bouche ces quelques miettes qui permettent à un certain nombres de gens non pas de vivre mais bien de survivre !

Chaque régression dans ces « acquis » est une agression envers tous les pauvres, tous les exploités. Néanmoins il ne faut pas tomber dans le piège du réformisme qui a force de vouloir obtenir de petites amélioration immédiate en oublie tout objectif de changement radicale de la société…

Share Button

BNP Paribas a soutenu le Soudan pendant le génocide du Darfour

On apprend dans une dépêche Belga que la banque BNP Paribas dont le plus gros actionnaire est l’état a soutenue le Soudan pendant qu’il perpétrait un génocide au Darfour.

Ce fait montre une fois de plus que les crapules de la finance marche main dans la main avec les bouchers du monde entiers.

 

Share Button

[NAMUR] Rassemblement : Non à la criminalisation de la pauvreté

Bien que le ton est quelque peu citoyenniste, nous relayons cet appel.

Suivant les exemples de Liège et de Charleroi et face à l’augmentation de la mendicité, le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, a déclaré vouloir prendre cette décision « courageuse » : LA MENDICITÉ SERA INTERDITE EN CENTRE-VILLE DE NAMUR !

LA PAUVRETÉ NOUS CONCERNE TOUS !

20% des Belges les plus riches détiennent 61,3% du patrimoine,
20% des plus pauvres en détiennent 0,2%,
En Wallonie : 1 enfant sur 4 vit sous le seul de pauvreté,
1 offre d’emploi pour 40 demandeurs !

AUJOURD’HUI LES MENDIANTS ET DEMAIN ?

La pauvreté n’est pas une fatalité ! Elle est le résultat de politiques d’austérité et de l’incapacité de nos dirigeants de lutter efficacement contre les causes de la misère.

Cacher les mendiants ne détruit pas la pauvreté !

Crise de l’emploi et expulsion du chômage côté pile, répression des pauvres côté face : nous refusons cette politique créatrice de misère.

Rassemblement citoyen le jeudi 26 juin à 17h30 devant l’Hôtel de Ville, le jour du conseil communal.

Nous offrirons au bourgmestre un cadeau symbolisant sa politique hypocrite.

A l’initiative du PSL et de VEGA.

REJOIGNEZ-NOUS !

Share Button

Nouveautés sur Wallonie Libertaire…

Quelques nouveautés sur Wallonie Libertaire, histoire de rendre le site plus participatif…
L’annuaire.
Le forum

Share Button

Le tout-sécuritaire frappe à Lessines aussi…

Ce sont les médias mainstreams qui l’annonce, le jeudi 22 mai au soir, le conseil communal de Lessines (petite ville du Hainaut) a approuvé l’installation de caméra dans le centre ville de Lessines pour lutter contre « l’insécurité ». Une fois de plus le flicage omniprésent de nos vies a progressé…
Et pourquoi? Pour lutter contre « l’insécurité », « la délinquance » ? Mais d’où vient-elle cette fameuse délinquance? Elle est intiment lié à la pauvreté omniprésente dans la commune, à tout ces gens à qui l’ont a fait miroiter à la télé grosses voitures et villas de luxes alors qu’ils n’avaient accès qu’au taudis pourris et à la misère. C’est le capitalisme et la bourgeoisie qui ont poussé bien des gens à préférer se tirer dans les pattes entre exploités plutôt que de lutter contre les oppresseurs. Ce sont les mêmes qui veulent tout surveiller pour contrôler les délinquants qu’ils ont créés et les révoltés qui veulent se débarrasser de l’autorité une fois pour toute.

Share Button

Communication des détenus du centre fermé de Vottem – 19/12/12

Nous, détenus dans le centre fermé de Vottem, voulons dénoncer  l’inhumanité de nos arrestations, enfermements, expulsions.

Nous avons tous été arrêtés à notre domicile ou au travail. Nous vivons tous depuis plusieurs années en Belgique.

Certains de nous ont une femme et des enfants ici.

Certains de nous ont une carte de résidence en règle dans un pays de l’espace Schengen.

Certains de nous sont gravement malades.

Certains de nous sont nés en Belgique.

Certains de nous ont des enfants dans la même école que nos gardiens.

Nous avons tous fait une demande d’asile ou une demande de régularisation selon les règles dictées par la loi.

Et nous sommes traités comme des criminels lors de nos arrestations : menottes, enfermement dans des cellules des postes de police pendant des heures, parfois sans manger, ni boire.

Nous avons été amenés, toujours menottés et enfermés dans une prison nommée centre fermé pour étrangers. Sur les murs de nos prisons, chacun écrit sa petite histoire dans toutes les langues. Un vrai musée où on lit toute la misère du monde.

Certains ont subi des tentatives d’expulsions, parfois 2 en 24 heures et ont été témoins ou ont subi de graves violences policières. Nous sommes mis en isolement et amenés à l’aéroport, menottés et scotchés, sans être prévenus, sans qu’on nous ait laissé la possibilité de prévenir nos avocats ou notre famille.

D’autres sont partis menottés vers un pays où ils ne veulent ou ne peuvent plus vivre, vers un pays qu’ils ne connaissent parfois pas.

Certains ont des avocats qui ne font rien pour les défendre et qui sont incompétents. Ils sont perçus comme des collaborateurs à ces politiques d’enfermement.

L’incompétence, voir l’immobilisme des ces avocats arrangent bien l’Office des Étrangers, qui peut ainsi expulser à sa guise !

Nous comparons les agissements de l’Office des Étrangers aux  agissements du temps des nazis lors des arrestations et expulsions : l’Office peut arrêter, enfermer en toute impunité, sans discernement, la population désignée ici étant l’Étranger.

Nous dénonçons le pouvoir donné à l’Office des Étrangers, qu’on laisse travailler en toute impunité, sans aucun contrôle. Ils enferment, expulsent tout « étranger » parfois dans l’illégalité totale.

Nous dénonçons cet Office des Étrangers qui n’hésite pas à contourner la loi, qui n’hésite pas à utiliser des stratagèmes pervers pour arriver à ses fins, qui passe au dessus des décisions du Conseil du contentieux ou des directives européennes ou internationales.

Nous dénonçons cette politique de rendement aveugle : déportation de tous,  faire tourner la  machine à expulser, faire du chiffre.

 Nous, détenus dans le centre fermé de Vottem, voulons par cet appel montrer  ce visage de la Belgique que le citoyen Belge ne veut pas voir !

  Cet appel sera diffusé lors du rassemblement de Noël autour du centre fermé de Vottem organisé le lundi 24 décembre 2012

Share Button