(Bxl) 9 décembre: concert de soutien à la formation street-medics

Concert de soutien
09/12/16

CERNA (rap bout de course)
CIZIF (rap antinational)
CISTEM FAILURE (anarko-feminist band)
ROOM NOCTE (textured live electronic)
LES LAPINS ELECTRIQUES (live from rabbitland)

à partir de 18h, à la cheminée, 39 rue bempt à forest/bruxelles
tram 82, 32, 97, N12

Prix libre

!!! Cette soirée est organisée en soutien à une formation en Street Medic !!!

Les équipes de Street Medics, c’est quoi ?

Les Street Medics sont apparu.e.s aux États-Unis durant les mouvements des années ’60 (mouvements afro-américains, mouvements anti-guerre, etc.) : il s’agissait de groupes de premiers secours tenus par des individus étant parties prenantes de ces luttes. Par la suite, dans pas mal de pays, des groupes révolutionnaires et des mouvements activistes ont développé le soutien médical en manif ou lors d’actions directes, et perpétuent cette pratique encore aujourd’hui. Les équipes de Street Medics assument donc un parti pris dans le soutien apporté aux camarades de lutte et revendiquent un rôle actif dans celle-ci.

Plus d’autonomie en terme de premiers secours, pourquoi ?

L’engagement dans des luttes politiques amène très souvent à rencontrer la violence d’État (entre autre), et expose à des risques de blessures tant physiques que psychiques. Il s’agit donc de se donner collectivement les moyens de réduire ces conséquences, en se regroupant pour partager des connaissances (médicales mais pas que) et développer une autonomie face aux atteintes à nos chairs et dans nos gueules lors de violences policières.

Être capables de prendre soins les un.e.s des autres peut non seulement aider voire sauver des personnes blessé.e.s avant l’arrivée d’une ambulance, mais peut aussi permettre d’éviter les risques juridiques liés au recours aux secours officiels dans certaines situations (par exemple : contrôles d’identité, arrestations de personnes sans papiers, recherchées, ou suspectées parce que blessées, …)

En outre, il s’agit aussi d’appréhender au mieux les mécanismes de domination, d’administration et de dépossession qu’exerce l’institution médicale, pour chercher à les démonter un maximum afin de ne pas les reconduire dans nos pratiques.

Et concrètement, la formation ?

La formation est donnée par un groupe qui s’est constitué autour d’auto-formations aux premiers secours, composé majoritairement de non-professionnel.le.s de la médecine inscrit.e.s dans des luttes sociales et ne se reconnaissant pas dans une pratique humanitaire telle que celle de la Croix-Rouge.

On pourra y aborder, entre autre : le secourisme à l’occidentale et son vocabulaire technique ; les premiers soins dans l’urgence ; comment évaluer l’état d’une personne blessée, l’écouter, la conseiller et prendre soin d’elle ; les blessures, les « décompensations » et les atteintes psychiques possibles en situation de manif ou d’émeute ; l’armement du « maintien de l’ordre » ; comment acquérir des bons réflexes, gérer son stress face à la situation ; la réduction des risques liés aux pratiques sexuelles et à la prise de drogue ; les situations d’agressions sexuelles et de violences conjugales ; …

Cette formation se veut donc être un outil pour améliorer notre capacité à assurer notre auto-défense, tout en contribuant à faire exister et se multiplier les équipes de Street Medics – et ainsi soutenir activement les luttes en cours.

Alors toi aussi, viens soutenir la formation Street Medics ce vendredi 9/12/16 !!!

… le racisme, le sexisme, l’homophobie et la trans-phobie nous mutilent, persécutent et assassinent tous les jours… en plus de nous coller la haine !Prend soin des autres, laisse ça dehors, ou… ne viens pas !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow Me