La stratégie de la tension… Ni daesh, ni fachos!

Ces derniers temps les attentats s’enchaînent de manière plus régulière,  les états en profitent pour faire passer des flopées de loi sécuritaires et restreindre autant que possible la liberté.

Ces attentats sont également du béni pour l’extrême-droite qui va pouvoir jouer sur les émotions et faire monter la tension. Nulle doute que bien des fascistes attendent la même chose daesh, attiser les amalgames, monter les pauvres les un.e.s contre les autres sous fond de « guerre de civilisation » ou de conflits « religieux ».

Mais tout cela n’a pas grand chose à voir avec les religions, il s’agit plutôt d’un conflit de pouvoir. Tout ces bouchers , ne cherchent qu’une seul chose: avoir du pouvoir. N’oublions pas non plus que la majorités des victimes de daesh se situe au Rojava, en Syrie,  en Irak, en Libye. Et parmis celle-ci se trouvent beaucoup de musulman.e.s …

Et quand les nervis d’extrême-droites en appellent à la guerre civile, ils ne font ni plus ni moins que servir les intérêts de daesh qui eux aussi veulent en arriver là.

Ne tombons pas dans les pièges des partisans de la guerre civil et des massacres en tout genre.

Nous ne voulons ni de daesh, ni de l’extrême-droite ni d’aucune forme de pouvoirs, d’autorités ou d’oppressions!

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow Me