Des tasers pour la zone de police Mons-Quévy?

Le vendredi 16 octobre se tenait l’inauguration du nouvel hôtel de la zone de police Mons-Quévy.

monsquevytaser

A cette occasion le ministre Jan Jambon a rencontré une déléguation de gendarmes français venu présenter le taser, un pistolet à impulsions électriques, autrefois présentés comme non-létal et désormais qualifié d’armes à létalité réduite .

taser

Le principe de fonctionnement de cette arme consiste à tirer des électrodes qui s’accrochent aux vêtements de la personne et pénètrent légèrement dans la peau. Entre les 2 électrodes va ensuite passer un courant de 2mA avec une tension de 50 000V. Ces impulsions électriques vont provoquer des contractions musculaires incontrôlées et soudaines. L’usage du taser est particulièrement risqué sur des personnes cardiaques, droguées ou épileptiques…

Le taser est utilisé depuis 10 ans par les forces répressives de l’état en France et y est considéré comme officielement responsable de 3 décès au dernier comptage en 2014.

Aux états-unis il serait responsable de plus de 500 décès selon un comptage datant de 2012.

Les policiers montois aimeraient que leur zone serve de test à l’utilisation de cette arme en Belgique. Le minisitre Jan Jambon a déclaré ne pas y être opposé.

 

 

Share Button
0

Le MR fait proposition de loi pour casser les grèves..

Sous l’appellation de « droit au travail » et de « liberté de travailler » (liberté d’être traité comme du bétail, liberté d’être exploité devrait-on plutôt dire…), le MR a fait une proposition de loi visant clairement à casser les grèves et à les dénuer de toute efficacité..

« la liberté de travail et le droit à la poursuite de ses activités impliquent pour chaque travailleur le droit de pouvoir accéder librement à son lieu de travail, d’y circuler, d’y accomplir ses activités et d’assurer les nécessités fondamentales liées à l’infrastructure. »

A quoi sert une grève qui ne bloque rien? A quoi sert une grève qui ne fait pas perdre d’argent au patron? Qui ne créer aucun rapport de force?

A RIEN!

Si cette loi passe, nous espérons que les travailleurs ne seront pas dupes et n’hésiterons pas à l’enfreindre!

Share Button
0

Bpost casse la grève à coup d’intérimaire…

Bpost a recruté 43 intérimaires pour remplacer des grévistes du centre de tri de Charleroi X.

Les grévistes avaient installé un piquet de grève non-bloquant et étaient menacés d’une astreinte de 500€ en cas de blocage…

Les bureaux de postes de Soignies et Ath sont parti en grève par solidarité!

Cette technique d’employé de la main-d’œuvre jetable pour contrer une grève est aussi vieille que la grève elle-même.

Cela montre bien que seul des blocages (ou des sabotages) peuvent réellement stopper la production. Y compris si ces blocages sont rendu illégaux (en raison de leur efficacité justement). Protester en restant bien dans les clous ne mène à rien…

Share Button
0

Diviser pour mieux régner..

Le ministre N-VA Jan Jambon veut que chaque réfugié qui s’inscrit dans un centre d’accueil reçoive un badge d’identification avec photo, nom et adresse du centre… Il s’agit bien d’une mesure de plus pour pointer du doigt les migrants et diviser les opprimés.

La  banalisation des propos racistes fait également partie de cette logique de division. Montrer du doigts les migrants pour empêcher les opprimés de se réunir, de s’organiser et de combattre ensemble contre les vrais responsables: l’état et le patronat.

Hier comme aujourd’hui, la maxime diviser pour mieux régner prend tout son sens…

Share Button
0

Lutte contre l’austérité et manif du 7 octobre: Ce n’est qu’un début…

288100001_B976738730Z.1_20151007191053_000_GMB5BCGN2.2-0

Près d’un an après la manif du 6 novembre, la mobilisation contre l’austérité continue comme a pu le montrer la manifestation de ce mercredi 7 octobre qui aurait rassemblé entre 80.000 et 100.000 personnes.

Les vitres du luxueux hôtel Hilton ont volées en éclats au niveau de la gare central.  Des affrontements entre manifestants et police ont eu lieu au niveau de la Tour des finances ainsi qu’à l’esplanade de l’europe. Selon les médias, 25 personnes ont été arrêtées judiciairement.  On ne sait pas  encore quels suites auront ces arrestations. Les flics ont fait usage de gaz lacrymogènes et d’autopompes pour repousser les  manifestants.

Une fois repoussés au niveau de la gare du midi, des manifestants ainsi que des genTEs qui attendaient le tram ont été de nouveau gazéEs dans un tunnel bondé.

Les tactiques policière utilisées semblent être fort différentes de celles de l’année passée: blocage de toutes les artères, présences massives, avancée dans la manif par petit groupe de 6-7,…

 1020109777_B976738730Z.1_20151007191053_000_GMB5BCGOL.2-0

Ces événements démontrent que la lutte contre l’austérité a toujours de la vigueur et un potentiel combatif.

Cependant, il nous parait clair qu’une manif annuel ne suffira pas. Les moyens de luttes contre l’austérité sont nombreux et peuvent aller selon les envies et l’imagination de chacun du tractage à la grève générale illimité en passant par le blocage ou le sabotage…

De même notre vision de la lutte contre l’austérité s’inscrit dans une lutte plus vaste contre l’état, le capitalisme et toutes formes d’oppressions. Pour nous lutter contre l’austérité c’est empêcher l’état et le patronat de mener à bien leurs attaques contre les opprimés. C’est aussi un moyen de rencontrer et de pousser à la réflexion des genTEs qui sont déjà en opposition vis-à-vis de l’état et potentiellement déjà déçu par la lutte plan-plan et les partis politiques.

Share Button
0