Retour sur la grève de l’hiver 60-61

 »’La grève générale de l’hiver 1961 »’ a été l’un des mouvement social parmis les important qu’ait connu la belgique et plus particulièrement la Wallonie. Cette grève qui dura 6 semaine fût déclenchée contre le programme d’austérité du gouvernement de Gaston Eyskens (Social-chrétiens) plus connu sous le nom de « loi unique ».

Parfois aussi appelé « grève du siècle » elle paralysa principalement la Wallonie, le travail ayant assez vite repris en Flandre.
== Contexte ==

Le contexte économique de l’époque fait suite à la décolonisation du Congo, la dette publique est élevée.

Le contexte sociale est lui plutôt agité depuis le début de la décennie 1950. Tout d’abord il y a eu suite au référendum sur le retour du roi Léopold III, un important mouvement de grèves, manifestations et actions contre ce fameux retour. La réaction fut particulièrement violente dans les bassins industriels wallons (Hainaut et Liège) comme peuvent en témoigner la centaine d’attaques à l’explosif contre les chemin de fer et centrales électriques qui eurent lieu aux alentours du retour de Léopold III à Bruxelles (Le 22 Juillet 1950). A partir du 26 juillet la grève est générale. Le 30 Juillet quatre hommes furent abattus par la gendarmerie lors d’un meeting à Grâce-Berleur (région liégeoise). Suite à ce mouvement de contestation Léopold III se retire et cède la place à son fils Baudouin le lendemain de la fusillade.

On retrouve des traces de protestations contre la fermeture des charbonnages dès février 1959 dans le borinage.

== Les faits ==
André Renard tente de faire voter une première fois la grève générale contre le programme d’austérité le 6 décembre 1960 mais sa mention a été refusé par toutes les sections flamandes. Qu’a cela ne tienne, la grève aura comme même lieu en Wallonie.

Le mouvement de grève fut lancé le 20 décembre 1960 dans les services publique et allaient rapidement entrainer des dizaines de milliers de travailleurs du secteur privé. On estime à 700 000 le nombre de gréviste qui s’opposa au projet du gouvernement Eyskens. Bon nombre d’entre eux participeront aux manifestations quasi quotidiennes (on pu en compter plus de 300) et souvent combatives. L’une des plus importantes de ces manifestations qui eu lieu à Liège le 6 janvier 1961 déboula sur le saccage de la gare des guillemins, des rues dépavées et six heures d’affrontements avec la gendarmerie qui provoqueront 75 blessés dont 2 mourront des suites de leurs blessures. En tout il y aura 4 morts lors d’affrontements.
Le mouvement de grèves atteint une ampleur rarement vue en Wallonie ce qui lui vaudra le surnom de « grève du siècle ».

Dans de nombreuses localités du Borinage, l’accès est bloqué par des barricades. Les services publiques étaient complétement bloqués et des groupes de grévistes commençaient à s’organiser en comité de grève semi-autonome.

Au-delà des arrêts de travail et manifestations, de nombreux sabotages eurent lieu. On pourrait en compter 270 entre le 20 et le 30 décembre 1960 ainsi que de nombreux autres le week-end suivant la mort de 2 manifestants du 6 janvier 1961. Il y eu entre autre des attaques contre des ponts et des lignes hautes-tensions ainsi que le déraillement d’un train.

Le gouvernement mis en place, une vaste campagne de répression et fit appel à près de 18 000 gendarmes et 15 000 soldats.
Il fit même retiré 3000 soldats belges d’allemagne pour protéger les chemin de fer et lignes électriques en proie à de nombreux sabotages.

Le 9 janvier des piquets de grèves sont attaqués par la gendarmerie et près de 2000 grévistes sont appréhendé pour éviter une révolte. La moitié d’entre-eux seront condamnés à des peines d’un mois ou plus…

Comme on peut le voir, le gouvernement n’a réussi à imposer son programme d’austérité que grâce à une répression acharnée mais ce n’est pas une raisons de s’avouer vaincu d’avance… Hier comme aujourd’hui, leur austérité on en veux pas!

Share Button
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow Me