Au-delà de la grève : Les moyens de luttes en entreprise

La grève est certainement le moyen de lutte le plus utilisé en entreprise pour faire pression sur le patronat. Néanmoins ce moyen peut dans certains cas devenir limité voir inefficace.

Voyons donc quelques pistes à explorer pour dépasser la simple grève :

  • Créer des assemblés hors-syndicats : Il est déjà arrivé (notamment en Espagne) lors de conflits sociaux que des travailleurs créent des assemblées autonomes de tout syndicat et ouverte à tous (travailleurs et non-travailleurs!) pour discuter des actions à faire, de comment continuer la lutte… Ce genre d’assemblée a l’avantage d’être une ouverture à d’autres mouvements sociaux et parfois facilite une indispensable convergence des luttes
  • L ‘occupation d’usines : L’occupation et la reprise d’usines en autogestion, sans patron, a aussi déjà été testé en de nombreux cas (en Argentine par exemple, il y a eu un gros mouvement de reprise d’usine après la crise de 2001). Ce genre d’occupation ont plus souvent lieu dans des usines qui vont fermé. Ce genre de mouvement nécessite une participation élevé de la part de tous les travailleurs de l’usine et ont bien évidemment de meilleure chance de réussite avec un fort soutien à l’extérieur. Parfois ces occupations sont temporaires lors d’un conflit sociale tandis que dans d’autres situations l’usine est occupée à long terme.
  • Grève du zèle: Vieille méthode du XIXe siècle qui consiste à continuer (ou reprendre) le travail mais à le ralentir (en respectant les règles de sécurités à la lettre,…) au point parfois de ne rien produire du tout, tout en continuant à être payés… Cela peut-être un moyen intéressant quand la grève devient trop couteuse.
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow Me