Nouveautés sur Wallonie Libertaire…

Quelques nouveautés sur Wallonie Libertaire, histoire de rendre le site plus participatif…
L’annuaire.
Le forum

Share Button

Le tout-sécuritaire frappe à Lessines aussi…

Ce sont les médias mainstreams qui l’annonce, le jeudi 22 mai au soir, le conseil communal de Lessines (petite ville du Hainaut) a approuvé l’installation de caméra dans le centre ville de Lessines pour lutter contre « l’insécurité ». Une fois de plus le flicage omniprésent de nos vies a progressé…
Et pourquoi? Pour lutter contre « l’insécurité », « la délinquance » ? Mais d’où vient-elle cette fameuse délinquance? Elle est intiment lié à la pauvreté omniprésente dans la commune, à tout ces gens à qui l’ont a fait miroiter à la télé grosses voitures et villas de luxes alors qu’ils n’avaient accès qu’au taudis pourris et à la misère. C’est le capitalisme et la bourgeoisie qui ont poussé bien des gens à préférer se tirer dans les pattes entre exploités plutôt que de lutter contre les oppresseurs. Ce sont les mêmes qui veulent tout surveiller pour contrôler les délinquants qu’ils ont créés et les révoltés qui veulent se débarrasser de l’autorité une fois pour toute.

Share Button

1er mai: Les pompiers bravent l’interdiction de manifester!

En marge des discours socialistes au parc d’Avroy, les pompiers de Liège ont manifesté jeudi sans tenir compte de l’ordonnance de police qui leur interdisait tout rassemblement. Malgré l’ordonnance de police décrétée mardi par le bourgmestre de Liège Willy Demeyer (PS) interdisant tout rassemblement des pompiers, les hommes du feu de la Cité ardente se sont fait entendre lors des discours socialistes.

Un important dispositif de sécurité avait été dressé autour du parc d’Avroy, qui avait été encerclé de barrières Nadar. Du jamais vu lors des précédentes fêtes du 1er mai. La police n’a pas divulgué le nombre d’agents sur place.

Plus d’une cinquantaine de pompiers sont arrivés après 10 heures dans l’une des rues perpendiculaires au parc d’Avroy. Ils ont été encerclés par les policiers mais ont réussi à les contourner pour se rendre en bordure du dispositif de sécurité. Ils ont déployé des banderoles et scandé quelques messages de critique envers les dirigeants socialistes.

« Nous ne sommes pas ici pour perturber la fête. Nous sommes des travailleurs qui souhaitons nous faire entendre », a répété Misikir Corhay, délégué CGSP. « Nous ne sommes pas des bandits, nous voulons être écoutés et jusqu’à présent, on a toujours trouvé portes closes », ajoute Pieter Vandenberk, délégué SLFP.

Vers 11 heures, les pompiers se sont dispersés. Aucune arrestation administrative n’a été effectuée. Du côté de la ville de Liège, on justifie cette ordonnance de police par des soupçons de risques de débordements.

Les pompiers comptent organiser d’autres actions jusqu’au 25 mai pour dénoncer les problèmes de gestion qui, selon eux, règnent au sein de l’IILE (Intercommunale d’incendie de Liège et environs).

Leurs presses (dhnet.be).

 

Share Button